Remplacement des barrages de l'Aisne et de la Meuse

Le contrat de partenariat des barrages de l'Aisne et de la Meuse consiste à remplacer vingt-neuf barrages manuels existants par des barrages modernes et automatisés. Il s'inscrit dans le programme de modernisation de la voie d'eau mené par VNF.

Actualités

  • 13 Septembre 2018

    Le ré-aménagement du seuil de la Racine à Monthermé (Ardennes) est réalisé par BAMEO dans le cadre des mesures compensatoires pour l'environnement. Il s'agit de contribuer à la restauration de la continuité piscicole sur la Semoy, un affluent de la Meuse.

  • 02 Août 2018

    Le dernier numéro de La Voie de l'Eau est disponible.
    Bonne lecture !

  • Crédit Photo : Bruno GOUHOURY
    20 Juin 2017

    Lundi 19 juin 2017, les équipes de COREBAM posent deux nouvelles turbines pour la microcentrale de production d'hydroélectricité sur le barrage de Saint Joseph à Fumay (08). 

En quoi consiste le projet ?

Les barrages à aiguilles sur l'Aisne et la Meuse datent de la fin du 19ème siècle. L'exploitation est manuelle et présente de fortes contraintes en terme de moyens humains à mobiliser, de dangerosité et de pénibilité pour les barragistes. Les barrages manuels ne permettent pas une régulation fine et contrôlée  du niveau de l'eau et entravent la continuité écologique des cours d'eau.
 
VNF a donc décidé de remplacer ces barrages à manoeuvre manuelle par des barrages automatisés, pilotés et gérés de manière centralisée.

  • 41
    communes concernées par le projet
  • 30
    Un contrat de partenariat de 30 ans
  • 312
    millions d'euros d'investissement
  • 6
    ans de travaux pour la construction des barrages
Le partenariat public-privé : un choix pertinent

La procédure du contrat de partenariat se prête particulièrement bien à la réalisation de projets Aisne et Meuse de par la nature et le nombre d’ouvrages à remplacer et permet un niveau de standardisation élevé des nouveaux ouvrages ainsi que l’accélération du remplacement des barrages.

Les engagements durables

Un projet au service de la sécurité et de l'environnement : assurer la sécurité des agents, rétablir la continuité écologique du réseau fluvial et en exploiter la capacité hydroélectrique.

Vous souhaitez avoir plus d'informations sur le projet ?